[La vidéo des solutions] Du safran cultivé sur les toits de Paris​



“Ici pas de pesticide, ni d’irrigation, mais beaucoup d’attention. Car le safran, épice la plus chère au monde, est fragile. La récolte sera vendue en circuit ultra-court, quelques étages en dessous, dans le supermarché, mais aussi chez les artisans locaux et épiceries fines de la capitale.”​